VOTE | 138 fans

Le cartel Hypnoweb a besoin de toi !
Rejoins-nous sans attendre

Lyoncapitale.fr - 26 mars 2010

Élodie Bouchez : un retour sur les planches
Par Christophe Jacquet.


THEATRE. Le cinéma français semblait la bouder, elle a tenté sa chance à Hollywood, et elle revient par surprise, sur scène. Petite histoire d’un quasi baptême théâtral.

La révélation des Roseaux sauvages de Téchiné (15 ans déjà) et de La Vie rêvée des Anges (Palme à Cannes et César en 1998) n’est pas actrice à se prendre la tête. Mais à prendre ce qui lui vient de plus osé et étonnant, même si parfois rien ne vient, avec un naturel presque désarmant. Un tel détachement frappe chez cette brindille à la fois décidée et peu velléitaire, qui débute au théâtre à 36 ans dans une pièce sombre d’Ödön von Horvath, Casimir et Caroline, sur les amours contrariés et vaincus de jeunes Allemands pris dans les frais de la Grande Dépression. Remplaçant au pied levé et à la dernière minute Sylvie Testud dans le rôle-titre, elle irradie de son ingénuité la mise en scène encore froide et trop contrôlée d’Emmanuel Demarcy-Mota.

Lyon Capitale : On vous voit depuis vingt ans au cinéma, vous n’avez jamais fait de théâtre, hormis la première pièce mise en scène par Sylvie Testud, Gamines, en 2007. Comment vous êtes-vous retrouvée subitement au centre de cette grosse production du Théâtre de Ville à Paris, qui plus est dirigée par son jeune patron, Emmanuel Demarcy-Mota ?
Élodie Bouchez : Sylvie Testud ne pouvait pas assurer la reprise du spectacle en janvier, et il est venu me proposer de reprendre son rôle en décembre. Ça s’est fait comme ça. Ce n’était pas évident, j’imagine, pour lui au départ. Je pense qu’il en avait envie, et en même temps peur. Il ne m’avait pas vue dans la pièce de Sylvie, et ne savait donc pas comment je me comportais sur un plateau.

Vous avez eu très peu de temps pour vous glisser dans la jupe jaune de Caroline, pour lui imprimer votre marque...
J’ai répété dix jours... C’est terrifiant, et génial en même temps. On n’a pas le choix, il faut se lancer. Dès le départ, avec Emmanuel Demarcy-Mota on a exploré une autre piste que la première version de la pièce avec Sylvie, plus en force, plus conflictuelle. Je voulais plus de sentiments, de sensualité, plus d’amour en fait entre Casimir et Caroline. Avant, on ne croyait pas une seule seconde à leur histoire. Très vite on s’en foutait. Cette exaltation pour moi est nécessaire pour traverser toutes ces scènes un peu hard et redondantes où ils se castagnent. Comme on arrive à cet ultime déchirement, sans retour, j’ai envie qu’à la fin on éprouve quelque chose pour eux deux.

Qui est Caroline, quelle image pourriez-vous en donner ?
Une femme amoureuse de son Casimir, et en même temps une femme libre, qui a de l’ambition. Emmanuel Demarcy-Mota insiste sur le fait qu’elle est tirée vers le haut, malgré la mélancolie qui peut la caractériser, et qui est propre à Ödön von Horvath, un auteur à la fois radical et ouvert. Son texte est catégorique. Mais à l’intérieur, les corps peuvent exactement contredire les mots dits. On a joué là-dessus.

Le théâtre est-il une récréation pour vous ou un vrai virage dans votre carrière ?
Jouer Caroline, c’est totalement inattendu. Je poursuivrai dans cette voie, si les mêmes opportunités s’offrent à moi. Plus jeune je m’imaginais faire du théâtre, j’ai passé un bac pour ça, puis l’université. Et j’ai fait très vite du cinéma [Stan the Flasher de Serge Gainsbourg en 1990], il a pris le dessus, le fossé s’est creusé. Le peu de propositions que j’ai eues, dans le théâtre privé qui ne cherchait que des têtes d’affiche, ne m’excitaient pas. Pour retourner chaque soir sur scène avec la même énergie, il faut être en accord avec ce que l’on fait.

Depuis Brice de Nice, et ensuite Seuls Two avec Eric et Ramzy, on vous a très peu vue au cinéma en France. Pourquoi êtes-vous partie aux états-Unis ? Par peur d’être cantonnée dans un emploi ici, que vous avez tout de suite brisé là-bas en tournant les séries Alias en 2005 et L World ?
Encore une fois, rien d’intentionnel. On est venu me chercher pour tout, Alias, L World, les films indépendants… Les quelques fois où j’ai passé des auditions, cela n’a pas marché. Pour Alias, J.J. Abrams [créateur de Lost et réalisateur de Mission : Impossible 3 avec Tom Cruise] m’a proposé de rejoindre la cinquième saison. Le show cartonnait, il avait un pouvoir de décision absolu. Lui et son équipe sont très cinéphiles. Les mecs étaient fans des Roseaux sauvages et de La Vie rêvée des Anges, c’est parti de là. Du coup, sans me poser de question, je suis partie toute seule. C’était ardu, au bout d’un moment pas super épanouissant non plus. Mais j’ai adoré le faire, cela m’a vachement servi. À Hollywood, on n’est pas accompagné, on doit arriver préparé. Ici, cela me paraît plus chaleureux, mais on travaille moins, on négocie. Moi, je suis chargée de cette force de travail dans l’instantané, et du coup tout est encore plus possible qu’avant avec la discipline acquise là-bas.

Ecrit par PaceyJoers 
Ne manque pas...

Illustration pour le sixième numéro d'HypnoMag avec Graham Patrick Martin en couverture.
HypnoMag | Découvre le numéro 6 !

Le quartier The Good Doctor ouvre ses portes sur HypnoSeries
Nouveau quartier | Vidéo d'ouverture

Participez au jeu HypnoChance sur Hypnoweb pour gagner un DVD de la mini-série de la BBC Docteur Thorne en partenariat avec Koba Films et Showshank Films.
Tirage au sort le 04/12 | Participation gratuite

Activité récente
Actualités
Trust | Balthazar Getty

Trust | Balthazar Getty
Le film Tout l'Argent du Monde n'est pas le seul projet qui s'intéresse à l'histoire du kidnapping...

Tout l'Argent du Monde | Balthazar Getty

Tout l'Argent du Monde | Balthazar Getty
Le film Tout l'Argent du Monde réalisé par Ridley Scott est centré sur la famille de...

Second Sunrise | Balthazar Getty - Pré-Production

Second Sunrise | Balthazar Getty - Pré-Production
Le film Second Sunrise réalisé par Joanelle Romero est en pré-production. Balthazar Getty complète...

The Girl with the Curls| Balthazar Getty

The Girl with the Curls| Balthazar Getty
Le film The First réalisé et écrit par Jennifer DeLia a changé de de nom. Il s'intitule...

Figurines Funko Pop Alias

Figurines Funko Pop Alias
Depuis mai dernier, vous pouvez désormais vous procurer des figurines Funko Pop sur la série...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Imaginez, si Alias avait eu "un crossover" avec une autre série de J.J Abrams, vous auriez aimé que ça soit avec...

Total : 49 votes
Tous les sondages

Partenaires premium
HypnoPromo

grims, Aujourd'hui à 07:23

Nouvelle PDM chez The Tudors sur les séries historiques ! y'a outlander en plus^^ venez voter !

grims, Aujourd'hui à 07:24

N'oubliez pas que le Outlander vous propose un concours de wallpaper sur le thème de Noel

grims, Aujourd'hui à 07:25

Mais aussi le quartier The Tudors qui lui vous propose de nous faire de jolies cartes de noël !

sabby, Aujourd'hui à 09:15

Bien le bonjour la citadelle La PDM de Dallas vous attend. Venez départager les photos de déco du ranch de Southfork

choup37, Aujourd'hui à 14:45

Fans d'Alexander Vlahos? Envoyez vos questions à Choup37, qui l'interviewera le 3 mars prochain! Plus de détails sur le quartier Merlin!

HypnoBlabla

Supersympa, Hier à 17:26

Mais, au final, t'es pas plus avancée^^

logan12, Hier à 17:28

je pense que tu dois avoir un onglet ou un truc comme ca pour modofier ou supprimer ton commentaire

Supersympa, Hier à 17:29

le modifier oui

logan12, Aujourd'hui à 09:07

salut tout le monde, je voulais savoir qui voulait une carte iron first

Supersympa, Aujourd'hui à 11:38

Bonjour z'à toutes z'et à tous !

Viens chatter !